Pour lutter contre la délinquance des mineurs isolés dans les transports en commun franciliens, la Sûreté régionale des transports a créé un groupe spécialisé qui fait école. Parmi les interpellés identifiés qui se déclarent mineurs, 94% sont majeurs, révèle la commissaire Noémie Cognard.

L’article du Parisien ici