Condamnés à un mois de prison avec sursis en première instance pour avoir emporté des objets de la célèbre brasserie, Ambre et Franck ne devront verser qu’un euro symbolique au groupe Barrière.

L’article du Parisien ici