Emmanuel Macron a pris la parole Ă  Roubaix (Nord) pour clĂŽturer le « Beauvau de la sĂ©curitĂ© ».

Voici ses annonces :

  • « Le formalisme, la lourdeur des procĂ©dures est l’ennemi commun de nos forces de sĂ©curitĂ© et de nos magistrats »
  • « Les occupations illicites de hall d’immeubles seront soumises Ă  des amendes-forfaitaires ».
  • « Je demande au garde des Sceaux, sous un mois, de faire un bilan des mesures pĂ©nales de simplification pour amĂ©liorer le travail des magistrats et forces de l’ordre ».
  • Le chef de l’Etat veut une simplification drastique des cadres d’enquĂȘte et la gĂ©nĂ©ralisation des PV de synthĂšse pour les petits dĂ©lits.
  • « Nous porterons une loi de programmation pour les sĂ©curitĂ©s intĂ©rieures. Le but est de penser la police et la gendarmerie de 2030 ».
  • « Cette loi sera prĂ©sentĂ©e au Conseil des ministres en dĂ©but d’annĂ©e ».
  • Emmanuel Macron veut « augmenter significativement, doubler sous 10 ans, la prĂ©sence des policiers et gendarmes sur la voie publique ».
  • Le prĂ©sident souhaite que les plaintes en ligne soient disponibles dĂšs 2023.
  • En 2022, le budget du ministĂšre de l’IntĂ©rieur sera augmentĂ© de 1,5 milliard d’euros, « c’est sans prĂ©cĂ©dent », dit Emmanuel Macron. « 85% des mesures sont pour du matĂ©riel, de l’investissement ».
  • « Quand on passe un concours, on attend en moyenne deux ans pour entrer Ă  l’Ă©cole. (…) Il nous faut nous fixer un objectif : six mois maximum entre le concours et l’entrĂ©e Ă  l’Ă©cole ».
  • « La formation n’est pas assez longue. Le temps de formation sera augmentĂ© de quatre mois pour les gardiens de la paix et 50% de temps en plus pour les policiers et gendarmes ».
  • « Les camĂ©ras sont bonnes pour prĂ©venir des violences mais aussi dans la suite judiciaire. (…) Je vous confirme le dĂ©ploiement d’une camĂ©ra piĂ©ton par patrouille, c’est une vĂ©ritable rĂ©volution ».
  • Le prĂ©sident fixe comme objectif d’avoir une camĂ©ra par fonctionnaire de police d’ici 2023.
  • « La formation d’OPJ [officier de police judiciaire] sera intĂ©grĂ©e Ă  la formation des policiers et des gendarmes. Ce sera dans la base de formation de tous ».
  • « Nous allons crĂ©er en rĂ©gion parisienne un centre de formation dĂ©diĂ© aux gendarmes et policiers pour crĂ©er de nouveaux escadrons de CRS pour rĂ©pondre aux besoins ».
  • Dans les secteur de la police technique et scientifique, ils verront leurs Ă©quipements mis Ă  niveau.
  • « Il faut plus de prĂ©sence sur le terrain de la hiĂ©rarchie », annonce Emmanuel Macron qui veut un travail de rĂ©organisation collectif du travail. Des directions dĂ©partementales de la police nationale seront crĂ©Ă©es dans chaque dĂ©partement « pour lutter contre la logique des silos ».
  • « Toutes les Ă©coles de design ont Ă©tĂ© invitĂ©es au printemps 2021 pour moderniser la tenue des forces de l’ordre », rappelle Emmanuel Macron. Un prototype de calot Ă  la place de la casquette a Ă©tĂ© lancĂ© et sera dĂ©ployĂ© au printemps 2022.
  • « Une rĂ©serve opĂ©rationnelle de la police, dotĂ©e de 30 000 rĂ©servistes, sera crĂ©Ă©e. La rĂ©serve de la gendarmerie accueillera elle 20 000 rĂ©servistes supplĂ©mentaires ».
  • « Les rapports de l’IGPN et l’IGGN seront rendus publics ».
  • « Une instance de contrĂŽle des forces de l’ordre sera crĂ©Ă©e pour Ă©valuer les forces de l’ordre, sur le modĂšle de la dĂ©lĂ©gation parlementaire aux renseignements ».
  • Emmanuel Macron a prĂ©cisĂ© dans son discours que les 180 000 rappels Ă  la loi faits chaque annĂ©e par les forces de l’ordre allaient ĂȘtre supprimĂ©s.