Ce Landais estime que le média n’a pas respecté son droit à l’image et que la vidéo, qui a fait le tour des réseaux sociaux, aurait nui à sa réputation. Il a obtenu gain de cause ce mercredi.

L’article du Progrès ici