Le discours d’Emmanuel Macron Ă  Roubaix, en clĂŽture du « Beauvau de la sĂ©curitĂ© », a clairement fixĂ© le cap de ce que sera sa politique en matiĂšre de sĂ©curitĂ© si, Ă  Dieu ne plaise, il devait ĂȘtre rĂ©Ă©lu en 2022. Pourtant, Ă  l’issue d’une intervention de plus d’une heure devant un parterre trĂšs
disciplinĂ© et attentif, oĂč se sont mĂȘlĂ©s rĂ©primandes habilement distillĂ©es et fĂ©licitations de circonstances, c’est bien l’absence de cap qui a Ă©tĂ© retenue par les acteurs et les spĂ©cialistes de ces questions.

L’article de Confiance en la justice ici