On les appelle les « nuiteux ». Ce sont ces policiers qui travaillent de 21 heures à 5 heures du matin et parcourent les villes de la métropole de Grenoble. ProblÚmes entre voisins, affaires criminelles ou encore infractions de la route, ils traitent le « tout venant » et vivent un quotidien « en décalé ».

L’article de France Bleu ici