Les soignants qui ont partagé sur les réseaux sociaux le QR code du pass sanitaire d’Emmanuel Macron « ont été identifiés » et une saisine de leurs ordres professionnels « est en cours », a indiqué l’Assurance maladie à l’AFP, après la fuite.