« Quand on agresse un policier, un gendarme, ce n’est pas n’importe qui que l’on agresse, on agresse la RĂ©publique », a plaidĂ© le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti.

L’article de France Info ici