L’activiste féministe Anna Toumazoff dénonce depuis la semaine dernière le traitement accordé à des dizaines de victimes de viol et de violences sexuelles par le commissariat de police de Montpellier.

La préfecture de l’Hérault « condamne avec fermeté les propos diffamatoires » de la jeune femme.

L’article de France Info ici