Le «GrĂȘlé», soupçonnĂ© de quatre meurtres et six viols, Ă©tait recherchĂ© par les enquĂȘteurs depuis les annĂ©es 1980. Ce jeudi soir, l’ADN de l’homme qui s’est suicidĂ© mercredi soir a matchĂ© avec celui relevĂ© sur les scĂšnes de crime.

L’article du Parisien ici