Des centaines de munitions, des lance-roquettes et des tenues siglées « ministère de l’intérieur » ont été mis au jour par la police au cours d’une banale opération de contrôle.

L’article du Monde ici

(Merci Fabrice Guérault)