Le médecin, leader du mouvement antivax, devait comparaître devant le tribunal correctionnel mercredi pour « mise en danger de la vie d’autrui » mais son avocat a expliqué son absence par un placement en garde à vue pour une autre affaire liée aux anti-vaccin.

L’article de Sud-Ouest ici