Il s’agit tout d’abord de définir ce dont l’on parle, car l’expression «la police tue» n’est pas très précise. Parle-t-on ici des seules personnes mises à mort par la police au moyen d’une arme ou d’autres formes d’usage de la violence ? Ou bien, plus largement, de toutes les personnes décédées au cours de l’intervention de la police ?

L’article du Figaro ici