Ce trafic de stupéfiants alimentait les Landes et la région bordelaise depuis le Pays basque espagnol.

L’article de Sud-Ouest ici