Depuis Telecrime, lancée en 1939 au Royaume-Uni et considérée comme la première série policière de tous les temps, des milliers de flics de fiction se sont succédés sur le petit écran. Mais après des décennies d’enquêtes télévisuelles, les nouveaux venus semblent bien souvent issus d’un algorithme de création de personnages: duos homme/femme qui se détestent mais se désirent en secret, personnalités décalées aux facultés de déduction hors du commun, caractère orageux cachant un grand cœur, chevaliers blancs aux valeurs inébranlables, vieux briscards hantés par une enquête non résolue, j’en passe et des meilleurs.

L’article de Slate ici