Mardi, le ministre de l’Intérieur a dévoilé le bilan de l’activité de ses services sur les fronts du trafic de drogue et de la lutte contre le séparatisme islamiste

Alors que la campagne présidentielle se focalise depuis plusieurs semaines sur l’insécurité et l’immigration, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a présenté, mardi matin, le bilan de l’activité de ses services. Répondant, ainsi en creux, aux détracteurs du gouvernement. Mais aussi de manière plus directe aux écologistes.

L’article de Sud-Ouest ici