Né à Oran en 1978, habitué des prétoires (son casier judiciaire présente 19 mentions qui lui ont valu six incarcérations), il est sous le coup d’une condamnation prononcée le 21 septembre dernier pour avoir « tagué » sa cellule avec ses excréments, et volé deux sacs de marque dans un magasin du centre-ville.

L’article de Haute-Provence info ici