Les agresseurs ont pris la fuite mais l’un d’eux a été interpellé peu après et placé en garde à vue où il a reconnu les faits.

L’article du Progrès ici