Une source policière admet auprès de l’AFP que le client d’Arié Alimi, un Malien en situation irrégulière âgé de 30 ans en état d’ébriété, a dû être maîtrisé à deux reprises à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique (Taser).

L’article de RTFrance ici