Délinquance à Paris : tout va bien, trompette M. Darmanin. Voyez les chiffres : du 3e trimestre 2020 au 3e trimestre 2021, cambriolages, vols à la tire, violences, que de fortes baisses.

Hon­teuse manipulation, car ce 3e trimestre 2020 a subi de plein fouet l’explosion criminelle post-confinement (16 mars-11 mai). Les malfaiteurs mettant alors les bouchées doubles, ces chiffres paroxystiques ne peuvent nullement fonder un calcul honnête. Voici les faits :

L’article de Confiance en la justice ici