Un gardien de la paix et un adjoint de sécurité du commissariat de Roanne (Loire) sont renvoyés en correctionnelle le 21 juin prochain à la suite du suicide d’un homme en cellule de dégrisement en juillet 2019, a appris l’AFP jeudi 25 novembre de sources judiciaires.

L’article du Figaro ici