Ce type de trafic de cocaïne et de cannabis se déroulait uniquement par livraison « Ã  la portière » pour plus de discrétion, s’inspirant de la célèbre plateforme permettant de trouver un VTC.

L’article de BFMTV ici