Petit message à toutes les femmes de flics.

Ce matin, Bayonne, 10h. Je déambule dans les rues du centre ville pour aller chercher un test pour ma fille. Arrêtée au passage piéton, 2 jeunes hommes sont à côté de moi. L’un d’eux me fixe de la tête au pieds, surtout mes mains. Au moment de traverser, je laisse un peu de distance…le plus jeune parle au second, s’arrête et me regarde fixement. Je continue mon chemin mais dans le reflet de la vitrine, je vois qu’il reprend son chemin derrière moi et qu’il va se planquer derrière un fourgon blanc. Il commence à reprendre son chemin derrière moi. Donc je m’arrête et je fais demi-tour en le regardant fixement. Et il fait de même. Donc j’accélère le pas et tourne dans les rues en prenant soin de l’avoir en vue. Il a fini par rebrousser chemin.

Je suis tombée sur une voiture de Police municipale (des connaissances de David). Je les ai arrêtés et je leur ai expliqué. Pendant que je parlais, le jeune homme est arrivé…et me voyant avec eux, il a vite continué son chemin.
Verdict : c’est un « mineur isolé » bien connu des services de police.

J’ai eu peur mais si être une femme de flic est parfois un lourd fardeau, c’est aussi ce qui m’a sauvée d’une probable agression. Observer, se mettre en sécurité si nécessaire et surtout, suivre son instinct…David me le disait souvent…

En attendant, nous sommes à Bayonne et il était 10h du matin…

Alors entre peur et colère, j’ai envie de dire merde à toutes ces associations qui nous imposent de vivre dans l’insécurité permanente même dans les villes les plus tranquilles en plein jour. Je n’ai pas commis de délit de faciès car quand les Pm m’ont demandé une description, j’ai été incapable de dire s’il était blanc ou noir ou maghrébin, simplement qu’il était jeune et les vêtements qu’il portait.

A celles et ceux qui liront ce post, soyez vigilants mais ne baissez pas les yeux et faites confiance à votre instinct.

Un grand merci à la PM de Bayonne pour sa réactivité et sa gentillesse 🥰

Delphine, de l’association Femmes des Forces de l’Ordre en Colère