Le policier poursuivi depuis juillet 2020 pour avoir « stimulé » un homme en état d’ébriété sur les bords de Loire, à Tours, a été relaxé en appel ce mardi 30 novembre. En première instance, il avait été condamné à six mois de prison avec sursis.

L’article de La Nouvelle République ici

(Merci Rodolphe)