Des salons de massages exploitant des travailleuses du sexe d’origine asiatique ont Ă©tĂ© dĂ©mantelĂ©s depuis juin Ă  Troyes, Tours, Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), Saint-Jean-de-Braye (Loiret) et Limoges oĂč la gĂ©rante d’un salon a Ă©tĂ© interpellĂ©e et placĂ©e en garde Ă  vue jeudi, a-t-on appris de source policiĂšre. «Une vingtaine de filles», des Asiatiques de 25 Ă  presque 50 ans, font partie des victimes, a expliquĂ© Anthony De Freitas, commissaire divisionnaire et directeur territorial de la police judiciaire de Limoges, oĂč l’enquĂȘte a dĂ©butĂ© en septembre 2020 sur la base d’un renseignement recueilli par la PJ. Aucune fille n’a souhaitĂ© dĂ©poser plainte, a-t-il dit, ajoutant: «Il n’y avait ni contrainte, ni violence exercĂ©e».

L’article du Figaro ici