Les faits se sont déroulés ce lundi matin au sein du foyer Adoma de Nogent-sur-Oise. L’auteur présumé des faits, qui aurait également mis le feu à la résidence, a été placé en garde à vue. « Aucun de ses propos ne laisse apparaître une quelconque motivation qui serait liée à une radicalisation », précise le procureur de la République.

L’article du Parisien ici