En 2016, un fonctionnaire s’était suicidé avec son arme de service. À l’époque, l’IGPN n’avait relevé aucune faute de la hiérarchie.

L’article du Point ici