Des munitions de la police dans l’arme d’une victime de règlement de compte ? Improbable, ce scénario a conduit à la mise au jour d’un trafic organisé en Seine-et-Marne par des fonctionnaires de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP). Deux hommes, un agent administratif et un armurier, ont été discrètement écroués courant octobre. Trois de leurs « clients » ont également été mis en examen. Une affaire embarrassante : alors que la Seine-et-Marne fait face à une recrudescence de règlements de comptes, ce sont, selon le parquet de Meaux, « plusieurs milliers » de cartouches COP 9 mm estampillées police qui ont été détournées.

L’article du Journal du Dimanche ici