Entre juin et novembre, ce couple aurait profité de l’inattention de plusieurs personnes venues retirer de l’argent aux distributeurs automatiques de billets pour subtiliser les cartes après avoir noté les codes.

L’article de La Provence ici