Instagram whiskycharlie_75

À quatre mois de la présidentielle, la promesse d’Emmanuel Macron de renforcer les effectifs avant la fin de son quinquennat provoque une série de mutations inédite. Les policiers d’Île-de-France qui restent sont inquiets, notamment dans le Val-d’Oise ou en Seine-et-Marne, où le manque d’effectif est chronique. Mais pas seulement.

L’article du Parisien ici

(Merci Yann Bourguignon)