De plus en plus de femmes n’osent plus prendre les transports en commun par peur d’ĂȘtre agressĂ©es. Nous allons doubler la prĂ©sence policiĂšre dans les transports, en particulier aux horaires oĂč les agressions sont le plus constatĂ©es.