Le syndicat Alliance Police Nationale s’étonnait d’une décision du parquet de Rennes concernant l’interpellation, le lundi 11 janvier, de deux mineurs étrangers âgés de 14 et 15 ans. « Ils ont été interpellés au volant d’un véhicule dérobé au foyer MNA de Chantepie où ils ont été accueillis samedi après être arrivés à Rennes en train », résume le Procureur général. « Ils ont refusé toute signalisation (prise d’empreintes, NDLR) et, pour l’un, déclaré une deuxième identité. Le temps de la garde à vue n’a pas permis d’établir de manière contrainte leur identité, élément nécessaire afin de pouvoir asseoir une poursuite utile. » Selon Alliance, l’un des jeunes aurait aussi craché au visage d’une policière.

L’article de Ouest France ici