Avec 7000 enquĂȘteurs, le commandement de la gendarmerie dans le cyberespace travaille notamment sur les objets connectĂ©s ou les rĂ©seaux sociaux pour rĂ©soudre des affaires.

L’article de BFMTV ici