Un policier de la Brigade anticriminalité (BAC) a comparu devant le tribunal de Créteil pour violences sur des subordonnés dont des coups répétés de «taser», ce pistolet à impulsions électrique (PIE).

Cet ancien chef de la BAC nuit de Boissy-Saint-LĂ©ger (Val-de-Marne), âgĂ© de 43 ans, est poursuivi pour violence sur deux membres de son Ă©quipe, dont un avec usage ou menace d’une arme, suivie dans les deux cas d’une incapacitĂ© de travail supĂ©rieure Ă  huit jours.

L’article de Jean-Marc Morandini ici