De 2014 à 2019, il a établi des dizaines de procès-verbaux de saisie en mentionnant des témoins qui n’existaient pas.

Il a été condamné à six mois de prison avec sursis ainsi qu’à une interdiction d’exercer d’un an.

L’article de l’Ardennais ici