« Soulagement » pour le gilet jaune matraqué pendant une manifestation en mars 2019. Le policier a été reconnu coupable et condamné à 1.000 d’amende avec sursis et 500 euros pour préjudice moral, par le tribunal correctionnel de Besançon.

L’article de France Bleu ici