Mise Ă  jour : l’individu a Ă©tĂ© interpellĂ© et placĂ© en garde Ă  vue. Le prĂȘtre n’avait pas portĂ© plainte mais le parquet de Bordeaux avait ouvert une enquĂȘte.

Des travaux ont lieu, actuellement, sur la flĂšche de Saint-Michel Ă  Bordeaux et des barriĂšres empĂȘchent l’installation des vendeurs Ă  leur place habituelle le dimanche, jour de marchĂ©. Ceux-ci s’installent alors sur le parvis de l’église Saint-Michel rendant difficiles les accĂšs Ă  l’édifice. Ce dimanche 27 fĂ©vrier, la police est intervenue une premiĂšre fois vers 11h pour dĂ©loger les vendeurs Ă  la sauvette installĂ©s devant l’entrĂ©e de l’église. Le prĂȘtre qui cĂ©lĂ©brait la messe s’est ensuite rendu compte que les vendeurs s’étaient rĂ©installĂ©s sur le parvis. Il est sorti, alors, accompagnĂ© d’un servant d’autel pour ouvrir le passage tout en bĂ©nissant les personnes prĂ©sentes. La sortie s’est globalement passĂ©e dans le calme mais un individu a crachĂ© sur le prĂȘtre.

Le prĂȘtre qui a reçu le crachat ne souhaite pas porter plainte.

Le diocĂšse de Bordeaux rĂ©affirme sa volontĂ© de cultiver un climat de paix et de fraternitĂ© dans ce quartier St Michel, en lien Ă©troit avec la municipalitĂ©, les associations et les forces de l’ordre.

La publication du diocĂšse de Bordeaux ici