Le militaire, en poste à Matignon chez le Premier ministre, était « ivre mort » selon une source proche du dossier.

Il risque l’exclusion.

L’article du Parisien ici