Cette directrice du marketing d’une agence étatique américaine, encensée par sa hiérarchie, a simulé une grossesse et obtenu sept mois de congé maternité rémunérés.

Son faux ventre de femme enceinte a été repéré au bureau. Puis les photos de bébés, censées être celles de son enfant imaginaire, ont fini par la trahir.

L’article de Ouest France ici