Un gendarme de l’antenne du GIGN d’Orange avait mortellement touché un forcené menaçant et retranché à son domicile depuis près de 24 heures.

Le procureur vient de classer l’affaire sans suite, « considérant que les éléments de la légitime défense étaient réunis ».

L’article de BFMTV ici