Un réseau de trafic de pots catalytiques, dérobés en Loire-Atlantique et revendus en Pologne pour leurs métaux précieux, a été démantelé et onze personnes ont été interpellées, a annoncé vendredi 11 mars le procureur de la République de Nantes.

L’article du Figaro ici