Juin 2015, la brigade anticriminalitĂ© de Castres est mise en sommeil vu la faiblesse relative des cambriolages dans la capitale du Tarn Sud. RĂ©sultat, les cambriolages explosent les deux annĂ©es suivantes. MĂȘme s’ils sont en baisse de 32 % depuis 2019, population et policiers rĂ©clament le retour de la BAC et des effectifs supplĂ©mentaires.

L’article de La DĂ©pĂȘche ici