Environ 10.000 manifestants à Bastia où de nombreux et violents incidents ont éclaté. Les locaux de la Direction départementale des Finances publiques ont été incendiés après que les vitres ont été brisées par des cocktails molotov. La colère a rapidement débordé, dès l’arrivée du cortège à la préfecture, avec des échauffourées entre les forces de l’ordre et 200 à 300 manifestants encagoulés, vêtus de noir et pour certains équipés de masques à gaz : gaz lacrymogènes et canons à eau d’un côté, cocktails molotov et cailloux récupérés sur des voies ferrées de l’autre, les plus modérés avaient été contraints de déserter.

L’article de Jean-Marc Morandini ici