Le Sénat a révélé le 17 mars que les contrats de l’État avec ces cabinets avaient « plus que doublé » entre 2018 et 2021, atteignant 1 milliard d’euros.

Emmanuel Macron a incité ceux lui reprochant les nombreux contrats passĂ©s par l’État avec des cabinets de consultants, en particulier McKinsey, Ă  lancer une procĂ©dure au pĂ©nal, dimanche 27 mars. « S’il y a des preuves de manipulation, que ça aille au pĂ©nal », a-t-il lancĂ© après les rĂ©vĂ©lations du SĂ©nat. « On a l’impression qu’il y a des combines, c’est faux », a-t-il rĂ©pondu avec agacement sur France 3. « Aucun contrat n’est passĂ© dans la RĂ©publique sans qu’il respecte la règle des marchĂ©s publics, que quiconque a la preuve qu’il y a manipulation mette le contrat en cause au pĂ©nal », a-t-il rĂ©pĂ©tĂ©.

L’article du Point ici