Révoqué pour usage d’arme non justifié, selon l’IGPN, le fonctionnaire a été jugé lundi. Son avocat dénonce un dossier à charge, visant à mettre en cause l’armement de la police municipale.

L’article de La Tribune de Lyon ici