Un temps mutique, Franck Elong Abe, le détenu qui a revendiqué l’assassinat d’Yvan Colonna dans la prison d’Arles, s’est ensuite expliqué devant les policiers. Au-delà de l’agression sauvage et glaciale, ce sont ses relations avec le berger de Cargèse et sa personnalité qui interpellent.

« Ce n’était pas un rival. Il se levait à 5 heures du matin pour faire du sport dans sa cellule. Après, il allait deux heures à la salle puis il allait courir. Il faisait 4 à 5 heures de sport par jour (…) il tenait la route. » « Il » c’est Yvan Colonna et celui qui tient ces propos, c’est Franck Elong Abe, son assassin présumé. Celui qui le 2 mars, vers 10h15, s’est acharné avec un mélange de violence et de froideur inouï sur le « berger de Cargèse » pendant plus de six minutes dans une salle de sport de la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône).

L’article du Parisien ici