La fratrie a été déclarée coupable pour l’utilisation, entre 2014 et 2018, de centaines de milliers d’euros d’aides publiques versées à des associations pour l’embauche d' »emplois d’avenir ».

L’article de France Info ici