Les deux finalistes de l’élection présidentielle proposent un renforcement des effectifs de police et de gendarmerie. Si Emmanuel Macron insiste sur la sécurité « du quotidien », Marine Le Pen mise de son côté sur une répression plus ferme de la délinquance.

L’article deu Dauphiné ici

(Merci Yann Bourguignon)