L’Ordre des avocats de Paris a créé une commission pour traquer ces excès sur internet. Cinq procédures disciplinaires sont en cours.

L’article du Figaro ici

(Merci Fabrice Guérault)