« Les dégradations ont bien été commises à l’occasion de manifestations sur la voie publique », observe le tribunal administratif de Paris.

Après Toulouse, la capitale. L’Etat a été condamné à verser un peu plus de 1,4 million d’euros à la Ville de Paris pour l’indemniser des dégâts causés lors des manifestations des « gilets jaunes », a annoncé la mairie de la capitale vendredi 6 mai. Les deux condamnations ont été rendues par le tribunal administratif de Paris et portent sur « la période de novembre 2018 à décembre 2019 », a expliqué la mairie dans un communiqué.

Durant cette période, Paris avait été le théâtre des plus grosses manifestations du mouvement social, régulièrement ponctuées par des violences, des affrontements avec les forces de l’ordre et des dégradations.

L’article de France Info ici